Développez l’apparence de votre film

Publié par Benjamin Cerbai le

Penser l'apparence de son film
Vous êtes entrés de plein pied dans la phase de pré-production et votre histoire commence à se développer ?

Alors passons maintenant à l’apparence de votre film.

Pourquoi penser l’apparence d’un film ?

Il est nécessaire, durant la création d’un film (d’animation en l’occurrence, mais ça l’est pour tout type de film, ou même de livre illustrés) d’avoir une compréhension maximum de son aspect visuel. Vous devez réfléchir à vos envies, vos besoins en terme d’imagerie… pour pouvoir appréhender la conception de la meilleure façon possible.

Quelle que soit l’histoire que vous souhaitez raconter, il y a forcement des éléments visuels à définir avant de vous lancer dans la production de votre film. Qu’il s’agisse de l’apparence de vos personnages, des décors dans lesquels ils évoluent ou tout autres éléments tels des objets, des accessoires…. il est fondamental de savoir à quoi ils ressemblent pour ne pas se perdre par la suite.

Imaginez que vous n’ayez pas assez défini votre personnage, sur le plan visuel ou même dans son caractère. Si vous vous mettez à l’animer sans avoir pris le temps de le connaître, il risque d’être incohérent dans ses actions, ou ne pas être consistant dans son traitement visuel. Il ne faut pas qu’il change d’apparence durant le film sans justification… c’est clairement une erreur à ne pas commettre.

Comment penser l’apparence d’un film ?

Pour la mise en œuvre de cette recherche visuelle, vous n’avez qu’à appliquer trois étapes simples :

1 – Lister les éléments
2 – Rechercher des références
3 – Créer !

Référence ou inspiration ?

Petit aparté ici, que je pense développer dans un futur article : la différence entre inspirations et références.

Pour simplifier (et pouvoir éventuellement débuter une discussion avec vous), dites-vous que l’inspiration est un monde à découvrir. Cherchez l’inspiration partout, ne vous imposez aucune limite. Le but est de vous imprégner d’un maximum d’images et d’histoires dont vous injecterez ensuite, consciemment ou non, des éléments dans vos créations.

La référence, de son côté, est un outil technique pour vous. Considérez la référence comme un modèle, un exemple.

D’ailleurs je vais vous en donner un, justement : si vous créez un avion pour une de vos histoires, vous pouvez vous inspirer de l’apparence d’un animal comme… le crabe (pourquoi pas). Votre inspiration est la source, le mélange des différents éléments, d’où proviennent ce concept.

Lorsque vous allez le matérialiser, en faire un dessin, un schéma, un modèle en images de synthèses… vous allez glaner des références pour comprendre ce dont vous avez besoin pour construire votre engin.
Il s’agira certainement ici d’utiliser des images d’avions, des schémas techniques, des images documentaires sur les crabes, des films d’observations poussées… qui vous serviront d’outils pour donner vie, concrètement, à votre idée.

Développer l'apparence de son film

D’ailleurs ça peut faire un défi sympa de s’inspirer d’animaux pour créer des concepts !

Trouver des exemples

Pour avoir des exemples concrets de recherches graphiques pour des films, le mieux est probablement de faire un tour dans les documentaires de vos DVDs, en cherchant « concept art » sur internet, ou en feuilletant  les beaux livres qui sortent souvent pour accompagner des films ou présenter le travail d’un studio.

Si vous vous intéressez à l’animation particulièrement, je peux vous conseiller les livres consacrés aux studios phares de l’animation mondiale actuelle tels que Pixar, Dreamworks, Blue Sky

Au passage, si vous avez ce genre d’ouvrages à conseiller, n’hésitez pas à le préciser en commentaire pour partager cela.

Concernant les différents médiums, lâchez-vous durant la phase de recherches ! Vous pouvez peindre, crayonner, travailler sur papier, sur ordinateur… un seul but : faire passer votre message par l’image.

Pour cela pas de secret : c’est l’heure des piles de feuilles, des fichiers qui s’entassent, des crayons qui grattent le papier et des méninges qui chauffent.

Astuce pour imaginer son film

Enfin, je vous laisse une petite astuce qui peut vous aider dans certaines situations (elle m’aide souvent) :

Posez des bases simples pour votre histoire, puis laissez faire votre imagination.

C’est un large point à développer et il y a des tas de pratiques que chacun possède pour trouver ses idées. (Bonne piste pour un futur article, qu’en pensez-vous ?)

Que vous ayez en tête les situations et pas le visuel, ou l’inverse… posez-vous quelques minutes. Fermez les yeux et pensez-y calmement. Que font vos personnages ? A quoi ressemblent-ils ? Y a-t-il des éléments nouveaux qui apparaissent ?

Ces moments privilégiés entre vous et votre histoire peuvent ainsi donner lieu à de nouvelles idées. C’est parfois surprenant de voir ses personnages « vivre par eux-mêmes dans sa tête ». C’est assez amusant, même !

Développer l’apparence de votre film est donc un point fondamental pour raconter votre histoire à votre façon. Tout en restant cohérent avec votre vision. Pensez à définir clairement tous vos éléments. C’est un gain de temps énorme pour la suite. Vous prendrez ainsi le plaisir de connaître votre univers en profondeur.

Enfin voici l’épisode de « Créez votre propre film d’animation » concernant ce sujet. Il reprend les principes énoncés ici en vous présentant des exemples concrets, vécus durant la pré-production de mon court-métrage.

– Benjamin –

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *